Artbook - The Art of Dragon Age Inquisition

Natara - - Autres médias

Couverture de The Art of Dragon Age InquisitionFiche technique

Type :  artbook
Auteurs / Illustrateurs : les équipes artistiques de Bioware
Editeur : Dark horse books
Date de sortie : 18/11/2014
Langue : Anglais uniquement
ISBN : 978-1-61655-186-5

Description / contenu

L'ouvrage surprend par son épaisseur, annoncé à 180 pages (ce qui est déjà pas mal pour un artbook tiré d'un jeu), il en compte en fait un peu plus de 260. Mais 260 pages ne veut pas dire 260 dessins, il y en a facilement le triple, ce qui en fait un artbook très riche.

On y trouve de tout : paysages, objets divers, recherches sur le logo, les cartes de tarot qui illustrent le codex, les personnages principaux comme secondaires et même les storyboard de certaines cinématiques.

Tout cela n'est évidemment pas mis en vrac, il y a 7 thématiques abordée, toute faisant entre 30 et 40 pages.

L'inquisition

On y retrouve tous les travaux sur les soldats de l'inquisition, leurs armures, casques, les premiers designs de l'inquisiteur (alors uniquement humain), mais aussi Skyhold, la table de guerre et les trois conseillers.

La colère céleste

Cette partie se concentre surtout sur la Brèche, le lyrium rouge et les trois premiers compagnons : Cassandra, Varric et Solas (avec pas moins de 12 visages de ce derniers... il aurait pu avoir des cheveux !)

Des murmures étouffés

Ici, on s'attarde un peu plus sur Tevinter et la corruption du lyrium rouge, on y retrouve aussi les concepts art de Cole et  Dorian.

œil mauvais et cœur mauvais

On y trouve tous ce qui concerne Orlais : la conception des bâtiments de Val Royaux, les costumes, coiffures et maquillages, c'est aussi là qu'on voit les travaux sur Vivienne (pas moins de 13 costumes différents).

Ici se trouve l'abîme

Comme le nom l'indique en partie, on y retrouve ce qui a trait à l'Immatériel, mais une bonne partie est également consacrée à l''Approche occidentale" (trad approximative de : Western approach) cette partie désertique où on trouve l'oasis secret. C'est également dans cette partie qu'on découvre le design de Blackwall.

Ce que la fierté a engendré

Cette partie nous permet d'explorer les vestiges des elfes d'autrefois, des design de dragons et de long storyboard de cinématiques. On y découvre divers designs de Morrigan qui ont finalement été abandonnés au profit de son ancienne tenue (dommage, y en avait des vraiment classes). Une page est un méga spoiler vu qu'elle nous révèle "le visage derrière le chaos".

Le vaste monde de Thedas

La dernière partie sert un peu de pot pourris, on y retrouve beaucoup de paysages, des créatures, des objets, les personnages du mode co-op. Mais il y a aussi les design d'Iron bull (avec un canon à bras !) et Sera (et sa laborieuse recherche de coiffure).

Notre avis

Tout le monde a déjà vu au moins quelques un des concepts arts de Dragon Age, et tout le monde connaît donc l'extrême beauté de ceux-ci, les amateurs d'arts ne seront donc pas déçus, mais aussi ceux qui veulent en savoir plus sur le travail créatif de Bioware.

Le livre comprend en effet de nombreuses annotations sur la maanière dont a été trouvé tel ou tel design, ce qu'ils recherchaient à exprimer dans un décors, ou comment ils ont pu faire certaines choses grâce au nouveau moteur Frosbyte 3.


© 2017 - Powered by e-cms - Dragon Age™ trademarks are the property of EA and BioWare - Hébergé par NitroServ