Les Nains

Natara - - Univers

Sous la surface de Thedas vivent les nains. Reconnaissables à leur aspect trapu, aux barbes qu'arborent souvent les hommes et à leur culte de la pierre, les nains s'estiment forgés dans la pierre.

Guerrier NainLeur vie souterraine leur procure une bonne vision dans le noir, ils ne craignent pas les maladies et sont immunisés au Lyrium, qu'ils sont du coup les seuls à pouvoir extraire et manipuler. Tout comme la pierre, ils semblent ne pas être liés à l'immatériel et il n'existe aucune trace de mages nains.

Les nains sont également connus pour avoir été les premiers à subir l'invasion des engeances qui réduira leur population à peau de chagrin.

I - Histoire
  I.1 - Avant le premier enclin, un peuple florissant
  I.2 - Les engeances ont pris un lourd tribus
  I.3 - Les golems
  I.4 - Tant qu'il y aura des engeances, il y aura peu d'espoir
II - Culture
  II.1 - Langue
  II.2 - Culte de la pierre
  II.3 - Le Façonnat
  II.4 - Système de castes
  II.5 - La légion des morts

  II.6 - Les nains et la surface

Histoire

Avant le premier enclin, un peuple florissant

Il est difficile de savoir quand, exactement, sont apparus les nains. La plus ancienne date connue à leur sujet est leur première rencontre avec les elfes, en -4600 Ancien. Celle-ci, à la différence de la rencontre elfe-humain, se déroula dans le calme, le partage du territoire étant simple : les elfes à la surface, les nains sous la roches. Les nains bâtirent plusieurs cités souterraines, connues sous le nom de Thaig, la première et plus grande d'entre elle avant que les nains ne rencontrent les humains était Kal-Sharok, la capitale.

Kal-Sharok est située sous l'empire Tevintide et, en -1200 Ancien, le peuple de Tevinter et le peuple nain signèrent un accord d'alliance. Cette alliance ne fut jamais brisée depuis, et profitable aux deux parties : les somptueux bâtiments en pierre de Tevinter et les golems qui protègent Minrathis sont le fruit de cette alliance. Les mages de Tevinter, ont également besoin de lyrium, que seuls les nains sont capable d'extraire et c'est avant tout ce commerce qui forgea l'alliance.

Le roi Endrin Marteau-de-pierre

En -1170, un nouveau Thaig prometteur attire l'attention du roi Endrin Stonehammer et il décide d'y déménager la capitale, qui n'a pas changée depuis : Orzammar. Située sous Férelden, cette nouvelle capitale était bien loin de leurs alliés de Tevinter, mais de nombreuses ambassades naines furent alors créées dans les principales citées de l'Empire. Ces ambassades ont un réel pouvoir politique à Tevinter, car les élus nains, bien qu'ils n'aient pas le statut de citoyen mais de "dignitaire étrangé", peuvent conseiller directement l'Archon et les Magistères. S'il y a de nombreux surfaciens dans l'Empire, les Ambassades naines sont souterraines et de ce fait, les nains y vivant ne perdent pas leur Caste, tant qu'il ne décident pas de mettre le nez dehors.

Endrin supervisera toute la construction d'Orzammar, et on lui devra entre autre l'immense arène des Lices ou le Hall Stonehammer. Il mourut en -1131 Ancien et sera canonisé "Premier Haut" (dans le sens "Haut parmi les Hauts".

Pendant des siècles le royaume nain prospéra en suivant son héritage, et on comptait plusieurs dizaines de thaigs à travers Thedas, dont les plus important étaient Orzammar, Kal-Sharok, Hormak et Gundaar.

Les engeances ont pris un lourd tribus

Thedas retiendra -395 Ancien comme la date la plus sombre de son Histoire : les mages de Tevinter pénétrèrent l'immatériel et provoquèrent l'apparition des Engeances. Ces dernières débuteront leur invasion par les tréfonds, et pendant 15 ans les hommes ne se rendront compte de rien... à l'inverse des nains qui subirent pertes après pertes. Utilisant les grandes routes qui liaient les différents Thaigs, les engeances eurent tôt fait de mettre à sac presque tout le royaume, malgré une résistante vaillante des nains qui n'étaient pourtant pas préparés à cela. Seuls les quatre thaigs les plus important survécurent en s'isolant complètement et scellant les routes qui menaient à eux.

Les engeances, après s'être répandues sous la surface, sortirent de terre à Tevinter et l'Enclin commença pour les Hommes. Les nains continuaient leur lutte acharnée pour sauver ce qu'il restait de leur Royaume. Malheureusement, en -195 Ancien, alors que l'enclin semble terminé, le cauchemar continue pour les nains, car les engeances, certes moins nombreuses, pullulent toujours dans les tréfonds.

En -15 Ancien, Orzammar est considéré comme étant le dernier thaig survivant et la dernière route y menant est scellée. Les habitants d'Orzammar sont depuis dans une sécurité relative, mais les nains continueront pendant des siècles à lutter contre les engeances pour s'en assurer.

Les golems sont des nains qui se sont sacrifiés pour devenir des machines de guerreLes golems

Au plus fort du premier Enclin, alors que les engeances ont envahis les tréfonds et sèment le chaos à la surface, Caridin qui deviendra par la suite un Haut, créa une enclume magique, l'"Enclume du Néant".

Celle-ci lui permis de forger des golems, créatures magiques faites de roches ou de métal, dont on peut prendre le contrôle à l'aide d'une barre de commande, et en faire ainsi de véritables machines de guerres pouvant tout détruire sur leur passage. Sans ces barres de contrôles, un golem est libre d'agir et penser à sa guise.

Il est impossible de créer la vie à partir de rien, et ce sont en fait des nains qui se sacrifiaient pour devenir des golems. Ces golems permettaient aux nains de remporter nombre de victoires contre les engeances, et beaucoup de nains se portaient donc volontaires pour devenir des Golems et ainsi protéger les leurs. Mais plus tard, le roi Valtor décida de forcer des sans castes, des criminels et des opposant politique à devenir des golems. Caridin s'opposa à ces transformations forcées et fut lui même condamné à en devenir un. Depuis la transformation de Caridin, aucun nouveau golem ne put être créé.

Tant qu'il y aura des engeances, il y aura peu d'espoir

En temps normal, les nains sont immunisés contre toutes formes de maladies et ont un bonne espérance de vie. Mais depuis le premier Enclin les choses ont bien changées : les nains survivants aux attaques d'engeances peuvent être corrompus par le sang de ces dernières. Si cette corruption est rarement mortelle chez les nains, elle rend stérile et dans certain cas fou. La communauté naine est déjà réduite et la stérilité de nombre de survivant n'aide pas à la repopulation.

La vaste cité de Kal-Sharok, que les nains pensaient perdue depuis des siècles a été redécouverte au début de l'âge du Dragon et le contact rétablis par le roi Endrin Aeducan. Pendant des siècles, les nains de Kal-Sharok survécurent complètement isolés au milieu même du territoire le plus sévèrement envahis par les engeances. Les relations entre les deux Thaigs survivant sont tendues, les autorités de Kal-Sharok n'ayant toujours pas pardonné à Orzammar de les avoir abandonnés à leur sort. Les nains de Kal-Sharok ne reconnaissent pas l'autorité du roi d'Orzammar, ni leurs Hauts (de même que ceux d'Orzammar ne reconnaissent pas les Hauts de Kal-Sharok). C'est à peine s'ils partagent le même langage, celui d'Orzammar ayant évolué avec le contact des surfaciens.

Pire encore, c'est seulement depuis peu qu'on commence à comprendre ce qu'on du faire ces nains pour survivre : cannibalisme, corruption volontaire (à l'image des garde des ombres) et autres sombres récits semblent avoir forgé leur quotidien, bien que de nombreuses choses restent à prouver.

Les nains mènent sans relâche des recherches afin de retrouver les thaigs perdu, pour honorer leurs morts et consigner leurs histoires, mais chacune de ces expéditions est dangereuse et ne fait que raviver de tristes souvenirs.

Les tréfonds sont en grande partie abandonnés, quand ils ne sont pas entièrement corrompus par les engeances

Culture

Nous nous intéresseront ici majoritairement à la culture des nains d'Orzammar, les seuls à être vraiment connus des autres habitants de Thedas.

Langue

Les nains parlent couramment la langue commune et n'utilisent pratiquement qu'elle. Cependant, ils ont leurs propres expressions venues de la langue qu'ils parlaient avant d'entrer en contact avec les elfes et les hommes. En voici quelques unes :

amgarrak victoire isana lyrium ou "pierre qui chante"
amgeforn sacrifice kallak guerre
amgetoll devoir salroka ami ou "celui qui est de mon côté"

Culte de la pierre

Les nains ne croient pas en des dieux, mais en leurs ancêtres et en la Pierre dont ils pensent venir. Consulter le dossier "religion" pour plus de détails.

Le Façonnat

Les Façonneurs dédient leur vie à préserver l'histoire et les connaissances des nains. L'ordre des Façonneurs est divisé en 3 :

  • Les Façonneurs de la Mémoire, chargés de consigner toute l'Histoire des nains : les batailles, l'histoire des thaigs, des dirigeants, des Hauts...
  • Les Façonneurs de la Pierre, chargés de consigner les banalités : mariages, naissances, registre des productions...
  • Les Façonneurs de Golem, étaient chargés de tenir les registres des nains qui se portaient volontaires pour devenir des golems, mais comme il n'y en a plus, cette division a presque disparu.

On pourrait croire que les Façonneurs sont de simples érudits passant leur vie dans une bibliothèques, mais c'est très loin de la réalité. Les Façonneurs doivent en effet voir de leur propre yeux ce qu'ils devront décrire et il n'est pas rare qu'ils fassent donc parti des expéditions en quête des thaigs perdus.

Statue d'un Haut, un nain dont la mémoire est honorée pour les grands actes qu'il a accomplis.

Système de Castes

La société naine est régie par un système de castes qui définissent les droits de ceux qui en font partis. Il est impossible de changer de caste et les castes définissent ce que l'on doit être. Ainsi, seul un membre de la caste des forgerons aura le droit de devenir forgeron.

Si un homme de la caste des servants se marie avec une noble, il ne devient pas noble pour autant. La caste se transmet par le parent de même sexe, ainsi le fils de ce couple sera un servant alors que la fille sera noble. Le seul moyen de devenir un noble est d'avoir un Haut dans sa famille, un nain ayant accompli un acte qui sera honoré jusqu'à la fin des temps.

Hautes castes

Les membres des hautes castes vivent dans les meilleurs quartiers de la ville (Cornal Adamant  à Orzammar) et bénéficient de nombreux privilèges, seuls eux peuvent siéger à l'Assemblée.

  • La royauté est un peu à part, considérés comme "Nobles parmi les nobles" ils dirigent la nation naine et tous les égards leurs sont dus.
  • Les nobles sont issus des familles les plus respectées, il y a au moins un Haut figurant dans leur généalogie, souvent plus. Ces familles ont forgé la nation naine et après le roi, ils forment la caste dirigeante. Les familles nobles sont souvent rattachées de par leurs origines à une caste commune et tâcheront de défendre ses intérêts.

Castes des roturiers

Homme et femme nainLes membres des castes moyennes vivent dans les quartiers les plus communs de la ville (Cornal Roturier à Orzammar), où on trouvera nombre d'échoppes et ateliers. Ce sont eux qui sont le plus facilement en contact avec les étrangers qui viennent commercer avec les nains.

  • La caste des guerriers est presque à l'égal de la caste noble, bien qu'elle ne bénéficie pas des même droits, il n'est pas rares que ses membres aient droit aux même égards. Les guerriers se battent pour protéger la nation, et en ces temps où les nains vivent sous la menace constante des engeances la survie des nains dépends d'eux.
  • La caste des marchands est celle qui a le plus d'influence au sein des castes moyennes, ce sont eux qui achètent et vendent ce que produisent les autres castes. S'ils n'imposent pas le respect par leurs faits d'armes, se mettre à dos la caste des marchands revient à devenir ruiné et la honte de sa famille.
  • Les castes des artisans, des forgerons et des mineurs forment le reste des castes communes.

Basse caste

Il n'y a en fait qu'une seule basse caste, celle des servants. Ils sont au service des familles nobles et communes, chez lesquels ils sont donc logés. Ils ont donc un niveau de vie décent, mais peu de droits et ne doivent surtout pas décevoir ceux qu'ils servent, sous peine de se retrouver sans caste.

Les sans castes

Ne pas avoir de caste, c'est ne pas avoir de droits. Les sans castes vivent dans les bas-fonds où règne la misère et le crime. La plupart sont des descendants de criminels ou de dissidents politiques, s'ils ne le sont pas eux même. Un tatouage est fait sur leur visage afin que nul n'oublie leur condition. Le Carta est l'organisation criminelle la plus influente et dirige plus ou moins les activités du secteur : prostitution, racket, vol organisé et trafics en tout genre...

Emblême de la légion des mortsLa légion des morts

La légion des morts est un groupe de guerriers nains aussi célébré que fuit. Dans leurs rangs on compte de nombreux criminels qui ont préféré ce sort à celui de perdre leur caste ou d'être bannis à la surface, mais également des sans castes qui aspirent à apporter du respect sur leur famille. Dans de très rares cas, des nobles et des roturiers se joignent également à la légion.

Quand un nain rejoint la légion des morts, tous ses crimes sont effacés des registres et on accomplit un rite funéraire : un membre de la légion des morts est considéré comme mort et il est impossible de faire marche arrière. La légion des morts arpente les tréfonds et se bat sans cesse contre les engeances, jusqu'à leur véritable mort, ce qui leur vaut les plus grands honneurs

Les nains et la surface

Varric n'a jamais connu la vie dans un Thaig et est très bien intégré dans la guilde des marchandsLes nains viennent de la roche et doivent y vivre, un nain qui décide de sortir des tréfonds, aussi noble soit-il, devient immédiatement un sans caste. Pire même qu'un sans caste, c'est à peine s'il a le droit de revenir dans les tréfonds. Il devient un "surfacien" et n'est plus considéré comme un nain.

La plupart des nains de la surface rejoignent une organisation nommée "Guilde des marchands" qui s'occupe d'organiser les échanges de marchandises avec les habitants de la surface et les nains. Certains d'entre eux peuvent devenir très influents et bénéficier d'un niveau de vie qu'ils n'auraient jamais eu dans les tréfonds.

Les nains qui décident de rejoindre les rangs des gardes des ombres doivent évidemment aller vivre à la surface. De ce fait ils deviennent aussi des surfaciens, mais ils sont respectés comme tout autre garde des ombres. Ils ne peuvent plus aspirer aux mêmes droits que les autres nains, mais s'ils se rendent dans les tréfonds, c'est avec les honneurs dus à un garde des ombres.

En de très rares occasions, notamment en cas d'Enclin, il peut arriver que le roi ordonne à des guerriers de se rendre à la surface pour assister les efforts fait pour terrasser les engeances et l'archidémon. C'est le seul cas où des nains sont autorisés à se rendre à la surface sans être privés de leurs caste. Ils doivent toutefois revenir dans les tréfonds immédiatement après que leur mission soit terminée.


© 2017 - Powered by e-cms - Dragon Age™ trademarks are the property of EA and BioWare - Hébergé par NitroServ