Encyclopédie - The World of Thedas (vol 1)

Natara - - Autres médias

Image de couvertureFiche technique

Type : encyclopédie / artbook
Auteurs / Illustrateurs : de manière générale, l'équipe artistique de Dragon Age (une trentaine de personnes mentionnées et remerciements aux équipes passées, présentes et futures)
Editeur : Dark horse books
Date de sortie : 17/04/2013
Langue : Anglais uniquement
ISBN : 978-1-61655-115-5

Avant-propos

L'avant-propos du livre est écris par David Gaider et il y explique comment il a imaginé l'univers de Dragon Age en partant d'une consigne des plus sommaires. En voici un extrait qui donne une lumière nouvelle sur la manière dont a été construit Thedas.

Honnêtement, j'ai oublié quand James Ohlen, le lead designer de Dragon Age Origins, est venu me voir pour la première fois pour me proposer de construire un monde pour le futur jeu fantastique de Bioware. [...] Je me rappelle les paramètres qu'on m'a donné : on monde fantastique traditionnel, avec des mages, des nains, des elfes et tout ce qu'on peut attendre d'un univers fantastique.

[...]

Ce que j'ai fini par imaginer est un cadre ancré dans le réalisme :  "Quelle serait l'histoire de notre monde s'il y avait de la magie, des elfes et des nains ?" Ce n'est pas notre monde, évidemment, mais je me suis demandé comment les gens se comporteraient réellement avec des voisins capables de lancer des sorts et d'invoquer des démons. Comment réagiraient-ils avec des gens qui seraient des non-humains ? A quel point la Chrétienté seraient-elle différente si, à la place de Jésus, c'était Jeanne-d'arc qui l'avait fondée ? Que serait un monde fantastique où les dieux ne sont pas des entités connues donnant des pouvoirs à leurs fidèles, mais qui à la place requièrent d'avoir foi en leur existence ? Je voulais briser quelques propriétés communes du fantastique tout en gardant des conventions reconnaissables - les elfes ont été mis au bas de l'échelle au lieux de rester au sommet et immortels; les nains qui font des complots politiques au lieu d'être des écossais intrépides (ndlt : on fait ici référence à leur bonhomie et leur intérêt pour la boisson et l'or); les mages craints pour pleins de bonnes raisons. [...]

Contenu

Imaginez que vous êtes un habitant de Thedas suffisamment instruit pour savoir lire. Imaginez maintenant que vous souhaitiez en savoir plus sur le vaste monde et que vous alliez chercher une encyclopédie écrite par l'un de vos contemporains. Votre libraire/bibliothécaire préféré pourrait alors bien vous remettre World of Thedas entre les mains.

World of Thedas vous propose en effet une expérience qui vous plonge justement dans le "monde de Thedas". Le contenu principal est écrit comme si un encyclopédiste de Thedas avait fait un travail de synthèse de toutes les informations qu'il a pu recueillir sur Thedas, sitant parfois certains auteurs contemporains ou plus ancien, comme le frère Génitivi, très souvent sité grâce à ses récits d'explorations à travers Thedas.

Les articles principaux sont ensuite illustrés par de nombreux dessins de paysages, meubles, bâtiments, personnes, vitraux... mais également par des écrits aussi variés que des contes, des chants, des lettres, des extraits de livres ou encore des témoignages de personnes emblématiques (Varric, Isabela, Léliana et même Oghren !).

L'encyclopédie est divisée en 8 parties liées entre elles par une frise chronologique retraçant toute l'histoire de Thedas en bas de page.

Mise en page

Bienvenue à Thedas

Cette section assez courte, un peu plus de 10 pages, a pour but de présenter rapidement Thedas : un peu d'histoire, un peu de géographie, une description des climats, un peu de botanique et les différents calendriers.

On apprend ainsi que les elfes en sont à l'an 8439 de leur calendrier, alors que l'empire de Tevinter en est à l'an 2034 et la chantrie à l'an 40 du neuvième age (an 940 donc).
L'an 1 des elfes correspond à la fondation d'Arlathan, l'an 0 de Tevinter correspond à la fondation de l'Empire et l'an 1 du premier âge de la chantrie correspond à la fondation de la Chantrie en Orlais.

Races

Les kossith, race principal des Qunaris.Cette section présente bien évidemment les 4 races vivant en Thedas : humains, elfes, nains et qunari. On en apprend ainsi un peu plus sur l'histoire et la culture des quatre peuples.

Pour les humains, cela passe par une présentation des premières tribus humaines et comment elles se sont regroupées pour créer les royaumes connus.

Les elfes sont décrits par leur histoire ancienne, puis par une description du mode de vie des Dalatiens et des elfes vivants dans les bas-cloîtres. Un chant elfe et un peu de vocabulaire viennent illustrer leur culture.

Qui mieux que Varric pourrait parler de commerce ? Un article de Varric traitant du commerce entre nains et humain, et comment le cartel y prend une grande place, viens illustrer la section retraçant l'histoire et la culture naine.

Les Qunaris ne constituent pas à proprement parler une race, mais plutôt un regroupement de personnes suivant un mode de vie particulier, mais les kossith, cette race à la peau grise et ayant souvent des cornes se trouve certainement à l'origine de ce mouvement. Un peu de Qunlat et un extrait du Tamassran complètent la présentation des Qunaris.

Nations

Cette longue section (un peu plus de 40 pages) présente chacune des nations de Thedas au travers de leur histoire, de la politique et du mode de vie de leurs habitants. Des nombreuses illustrations montrent les paysages, l'architecture ou encore la mode dans les différentes nations.

Tevinter, cité dont les bâtiments sont construits par magieDivers articles illustrent ces présentations, comme une lettre d'un esclave de Tevinter s'inquiétant de la disparition de sa fille, une lettre de soeur Rossignol (Léliana) décrivant la vie de barde, un conte Féreldien, un article de frère Génitivi sur la vie sexuelle à travers Thedas ou encore un témoignage d'Isabela sur l'Armada.

Férelden, Nevarra, Orlais, Antiva, les cités-états des Marches Libres, les Anderfels, l'empire de Tevinter, Rivain, Par Vollen et Seheron, se sont donc autant les nations humaines et Qunari qui sont décrite, permettant d'en savoir encore un peu plus sur eux. 

Magie

La magie est une préoccupation majeure en Thedas, souvent redoutée, parfois vénérée, c'est une section complète de 20 pages qui nous en parle. On y découvre ses propriétés, comme le mana et comment le lyrium permet de la renforcer, et  ses limites, il est par exemple impossible de se téléporter sur de longues distances.

Toute la règlementation de la magie par la chantrie est ensuite présentée : les cercles de mage et la politique en leur sein, la cérémonie de l'éveil, l'apaisement, les phylactères...

Mais la place de la magie dans les autres cultures est aussi expliquée : les Saarebas des qunari, plus avilis que des esclaves, relégués au rang de "choses dangereuses", les nécromants de Nevarra, la magie perdue des dalatiens...

Enfin, une description des très redoutés apostats et l'usage de la magie du sang concluent cette partie.

Religions

Andrasté épouse MaferathSi la Chantrie d'Andrasté est la religion la plus répandue à Thedas, il ne faut pas oublier son pendant de Tevinter "la Chantrie Impériale" qui a le discours inverse : les mages doivent gouverner et les hommes ne sont pas moins pur que les femmes.

Mais c'est aussi le culte de la Pierre chez les nains, le panthéon partiellement perdu des elfes, les anciens Dieux à l'origine de la magie du sang et des enclins, et évidemment le Qun. Chacun des cultes de Thedas est présenté et illustré par des images et textes liés à chacun d'eux.

L'immatériel

L'immatériel est le monde des rêves, mais aussi le lieu de résidence des démons et des esprits. Chaque culture a sa propre interprétation de l'immatériel, mais il y a des constantes : la cité noire en son centre, impossible à atteindre et qui aurait été la demeure du(des) dieu(x), le Voile qui le sépare de notre monde et qui empêche d'y entrer physiquement, et bien sûr son lien avec la magie.

L'immatériel

Plusieurs témoignages tentent de décrire à quoi ressemble l'immatériel, dont un d'Oghren qui jure de ne pas vouloir y remettre les pieds.

Enclins

Garde des ombresLes engeances sont apparues après que des mages de Tevinter aient tenté de pénétré physiquement l'immatériel, déchirant le voile par un rituel de magie du sang ayant impliqué la mort de centaines d'esclaves. On dit que c'est en approchant de la cité d'or, que le Créateur ou les dieux, ont bannis ces mages et les ont transformés en engeances.

Les anciens dieux dorment depuis sous terre, et leur chant attire les engeances... quand ces dernières les retrouvent, ils se transforment en archidémons et un enclin apparait. Cette section retrace les 5 enclins ayant eu lieux, et l'histoire de la création des gardes des ombres. L'occasion d'apprendre au passage qu'il ne resterait plus que 2 anciens dieux non corrompus.

Bestiaire

Le bestiaire recense la plupart des créatures auxquelles on est susceptibles d'être confronté à Thedas, des chiens Mabaris aux gigantesques dragons, en passant par les engeances ou les démons. Chaque créature dispose d'une courte description et d'une image d'illustration.

Les différentes éditions

World of Thedas est sorti en 3 éditions différentes, une "classique" disponible chez Dark Horse Comics ou tout autre libraire vendant ce genre de production, une collector "ultra limitée" et une collector "limitée" disponibles uniquement sur le site de Bioware.

Quelles sont les différences entre ces éditions ?
- L'édition classique est vendu environs 30€ et possède la couverture visible au début de cet article.
- Les éditions collectors, vendues environ 60€, sont livrées dans un coffret "luxe" contenant : le livre avec une couverture reprenant le design de la boite (noir avec un logo de dragon doré) et dont les pages ont la tranche dorée, un portefolio avec une illustration de l'immatériel. Cette édition est limitée à 1500 exemplaires et les 500 premiers ("ultra limitée", déjà épuisée) voient l'illustration numérotée et signée. 

tranche doréePortofoliointérieur du livre

Bilan

Même si beaucoup d'informations contenues dans le livre sont déjà connues des plus fans, cette encyclopédie a le mérite d'en apporter quelques nouvelles et de synthétiser tout ce savoir en un seul volume. Un gros travail a été fournis par les équipes artistiques pour l'illustrer avec des textes et images inédits, les fans d'artbook ou de lecture du codex pourraient donc y trouver leur compte.

La frise chronologique est un gros atout pour qui veut être sûr de savoir replacer les différents éléments dans le temps, mais là où elle aurait pu supprimer toutes les incohérences relevées dans le codex... elle en apporte quelques nouvelles (une impératrice arrivée sûr le trône à 16 ans, l'année où elle aurait dû en avoir 20... Il y a aussi la date de naissance d'Alistair qui est controversée, mais si on se place dans l'idée que le livre a été écrit par un historien de Thedas, ce n'est pas si incohérent, il pourrait être plus jeune qu'il ne le croit)

Il est indiqué dans l'avant-propos qu'on pourrait trouver dans le livre des indices sur ce qui nous attends dans Dragon Age 3 : Inquisition, et il y a effectivement quelques pistes. Mais il ne faut pas s'attendre à des miracles, surtout pour les lecteurs de Dragon Age : Asunder qui connaissent déjà les faits les plus importants.

Vous voulez en savoir plus ou donner votre avis ? On en parle sur nos forums !

Erratum du 5 Juin 2013 :

http://www.dragonagesaga.com/erratum-pour-le-livre-quot-world-of-thedas-quot-newsmf-172.html


© 2017 - Powered by e-cms - Dragon Age™ trademarks are the property of EA and BioWare - Hébergé par NitroServ